Retour aux conseils

Salaire ou dividende, quels avantages pour un entrepreneur?

Après avoir investi temps, énergie et argent, votre entreprise commence à devenir rentable et à enregistrer des bénéfices. Indéniablement, la question que tous les entrepreneurs se posent est la suivante : comment devrais-je me payer? Deux options soffrent au propriétaire dune entreprise. Il peut choisir de se verser des revenus sous deux formes : le revenu demploi (salaire) ou le dividende. Face à ce choixil est important de connaître les avantages et les inconvénients de chacune de ces options. 

Le dividende plus avantageux? 

Le dividende est la part de bénéfice attribuée à chaque actionnaire dune société. Ce bénéfice peut être perçu par lentrepreneur; on parlera alors dune distribution en espèces.  

Il convient de rappeler quil existe deux types de dividendes : les dividendes déterminés et les dividendes ordinairesOn parle de dividendes déterminés lorsque lentreprise a enregistré un revenu pour lequel elle ne bénéficie pas de déduction accordée aux petites entreprises (DAPE). Dans ce cas-ci, le revenu de lentrepreneur sera imposé à un taux moindre puisque lentreprise paie un impôt plus élevé. Les dividendes ordinaires sont tout simplement des revenus enregistrés par une entreprise ayant donné droit à la DAPE. Ainsi, le revenu de lentrepreneur sera imposé à un taux supérieur puisque lentreprise paie un impôt moins élevé. 

À noter que les dividendes ne constituent pas une dépense déductible pour lentreprise. Cest aussi la raison principale pour laquelle le taux dimposition des particuliers est moins élevé que le taux applicable au revenu sous forme de salaire. 

Revers de la médaille : lattribution dun dividende en guise de rémunération peut être mal perçu par les institutions financières. En effet, celles-ci voient la rémunération en dividende comme un retrait de capital de lentreprise. Il convient alors dinformer et dexpliquer à notre institution financière quil sagit dun salaire sous forme de dividende et non dun retrait de capital de lentreprise. 

Sur papier et en raison de son imposition favorable, le dividende apparaît comme un choix intéressant. En réalité, ce nest pas toujours le meilleur choix. 

Qu’en est-il du salaire? 

En contrepartie, le versement dun revenu demploi (salaire) engendre des coûts supplémentaires pour lemployé et lemployeur attribuables aux cotisations de charges sociales : le Régime de rentes du Québec (RRQ), leRégime québécois dassurance parentale (RQAP) ou bien encore leFonds des services de santéEn dépit de ces coûts, lentrepreneur pourra bénéficier des avantages de ces régimes, ce qui nest pas le cas avec le dividende. Lentreprise est aussi gagnante puisquelle pourra déduire de ses impôts la somme payée pour ce qui est des salaires. 

Autre aspect et non le moindre, si le propriétaire de lentreprise désire se verser un salaire, il pourra également cotiser à un régime enregistré dépargne-retraite (REER), ce qui lui générera une économie dimpôt dans lannée de la cotisation en plus de générer un rendement à labri de limpôt jusquau moment du retrait du REER. Le paiement dun dividende ne permet pas de cotiser à un REER. 

Dans léventualité où le propriétaire de lentreprise envisage de fonder une famille, il pourrait opter pour une rémunération salariale pour bénéficier du RQAP dans les années à venir. De plus, il ne faut pas négliger le fait que la cotisation au RRQ permet à un salarié de générer un revenu de retraite, ce qui nest pas le cas en versant un dividende. Selon la situation de lentrepreneur, loption du salaire peut donc devenir plus intéressante que loption du dividende. 

Un choix aux multiples variables 

À la question « Faut-il se verser un salaire ou un dividende comme rémunération? », chaque propriétaire doit finalement prendre en compte tous les paramètres (pécuniaires et non pécuniaires) afin de pousser sa réflexion et darrêter son choix sur ce qui lui convient le mieux. Puisque les besoins changent et que les situations évoluent, sachez quil est toujours possible dalterner entre salaire et dividende. Il se pourrait même que la situation idéale soit de verser une portion en salaire et une autre en dividende afin doptimiser la rémunération globale de lentrepreneur. Le tout doit être analysé en fonction des objectifs financiers de chaque entrepreneur. 

À lire également : Que faire en cas de vérification fiscale?